Discovery ou la Soirée collégienne

Forcément, si je vous dis que Tron 2 (Tron Legacy) va sortir en Décembre, vous vous en contrefoutez. Et pour cause : c’est un Disney avec de vrais acteurs ; ça raconte une histoire de monde virtuel-jeu vidéo géant où l’on fait des courses de moto lumineuses et combats de regards sous la visière ; il y a certes Jeff Bridges (bien) mais pas dans un rôle de cradingue (Crazy Heart), plutôt celui de père indigne lifté numériquement.

Bon.

Pourtant, je suis impatient comme jamais : y a les Daft Punk aux commandes de la bande originale ! Comment expliquer cet engouement ? Peut-être parce que c’est seul le groupe qui m’a un jour motivé à faire un brouillon de critique d’album, un genre qui m’est totalement étranger, sur Discovery. La coïncidence a voulu que je retrouve ce document Word, presque treize ans jour pour jour après mes premières écoutes d’Homework (1997). C’est beau les coïncidences (et vous pouvez verser une larme). Alors, en hommage aux deux artistes qui ont été mon sujet libre à l’oral de l’école de journalisme de Bordeaux, on dépoussière son étagère et on saisit son CD qui sent le vécu.

J’enfile mon habit de Michael « vieux sage snob » Caine, et on y va.

Continuer la lecture de Discovery ou la Soirée collégienne